gestion dechet vert

Tout savoir sur le traitement des déchets verts

Le recyclage est devenu un enjeu de taille pour la société et d’ailleurs, la gestion des déchets est devenue impérative pour les entreprises souhaitant réduire leur empreinte écologique. Depuis la collecte en passant par le ramassage et le traitement des déchets verts, il y a différentes étapes à suivre pour la valorisation des déchets. Voici quelques conseils à retenir à cet effet.

Comment trier ses déchets verts ?

Il convient en premier lieu de savoir ce qu’on appelle déchets verts, ils regroupent les mauvaises herbes, les branchages, les fleurs fanées, les écorces d’agrumes ainsi que la plupart des déchets verts du jardin et de la cuisine. On peut y rajouter des copeaux de papiers et de cartons pour réaliser un compost. Il convient toutefois de rappeler que si la proportion de végétaux est trop importante alors les cartons vont absorber l’excès de liquide. Les journaux sont à éviter, car ils sont toxiques à cause de l’encre utilisée en impression tandis que les papiers d’emballage sont doublés de cellophane, ce qui ne les rend pas écologiques pour le compostage.

Le traitement des déchets verts suit des étapes précises, à commencer par la collecte des déchets, le traitement des déchets, la valorisation des déchets et le stockage. On commencera ainsi par récupérer les déchets verts du jardin, notamment les fleurs fanées, les branchages et les plantes à arracher quand viennent le printemps. Le traitement des déchets verts se fait d’ailleurs entre le printemps et l’automne, car c’est à cette époque de l’année que les feuilles tombent et qu’il faille entretenir le jardin. Il convient ensuite de faire sécher les mauvaises herbes et de les disposer dans un endroit sec. Pour rappel, il est défendu de procéder au brulage des déchets verts dans son propre jardin au risque d’avoir une amende. Il est plus judicieux d’en confier la réalisation à une entreprise spécialisée dans la gestion de déchets verts qui peut emmener lesdits déchets dans une déchetterie où ils passeront dans un incinérateur de déchets verts.

Comment réaliser un bon compost ?

fabriquer compostUne fois qu’on a trié les déchets verts, il convient de s’atteler à la partie recyclage et de réaliser le compost. Lorsque les feuilles ont bien séché, on passe au traitement des plantes sauf les liserons, le chiendent et l’oseille sauvage qui ne sont pas recommandés vu qu’ils peuvent aisément s’enraciner dans le compost. On peut toutefois les sécher sur une plus grande période et les priver d’eau et de lumière afin de minimiser les risques. En ce qui concerne le traitement des mauvaises herbes, plus les herbes seront gorgées d’eau, plus ils seront efficaces pour le compost. En effet, il n’est pas toujours nécessaire de les sécher, contrairement aux fleurs et aux plantes. Il faudra seulement veiller à bien réguler le taux d’humidité du compost, ceci afin qu’il ne pourrisse pas rapidement. Certains utilisateurs choisissent de ne recourir qu’aux mauvaises herbes sèches, ceci afin d’éviter que le compost se détériore avec l’humidité ambiante. Enfin, il ne faudra pas oublier de rajouter les infusettes et les filtres à café, les feuilles de thé, ainsi que les mousses de gazon qui vont aider à booster le processus de décomposition et à obtenir un bon compost.