Les différentes techniques de traitement de surface

En métallurgie, le traitement de surface constitue une étape importante, voire cruciale. Sans ce procédé, il est pratiquement impossible de créer des objets métalliques, qu’ils soient de type standard ou personnalisé. De manière plus concise, cela consiste à modifier l’aspect de la surface du métal de telle sorte à lui conférer des caractéristiques particulières adaptées aux conditions d’utilisation exigées. Il convient de préciser que le traitement de surface vise également à changer les propriétés physiques des métaux. L’anticorrosion, la tenue à l’usure, la soudabilité, la résistance à l’oxydation et la conductibilité électrique sont les plus concernées. Le traitement de surface passe par différentes étapes, dont le nettoyage et la préparation. Les entreprises spécialisées dans ce domaine adoptent également des techniques différentes qui, soit dit en passant, évoluent avec le temps.

Le traitement mécanique

Les techniques de traitement mécanique sont les plus plébiscitées. Là encore, le traitement de la surface du métal passe par plusieurs étapes. On cite, en l’occurrence, l’écrouissage et le polissage. Le premier regroupe trois procédés différents, dont le galetage, le grenaillage et le moletage. Le polissage, quant à lui, a pour finalité l’enlèvement de la matière. Il résulte d’un mélange de processus à la fois mécanique et électrolytique. À ceux-là s’ajoutent l’aérogommage, le microbillage, l’ébavurage et le brunissage. Ces techniques de traitement de surface sont moins populaires. Néanmoins, elles sont toutes aussi efficaces les unes que les autres.

Le traitement de conversion

Lors d’un traitement de conversion, l’objectif principal est de créer une réaction chimique entre le métal et l’agent réactif. Une action thermochimique ou électrolytique est également envisageable. Même si la phosphatation est le traitement chimique le plus connu, il est toujours possible d’opter pour la chromatation que l’on connait généralement sous l’appellation de passivation. Par voie électrolytique, les techniques recommandées sont l’anodisation et la sulfuration. Récemment, un nouveau procédé mécanique a vu le jour. Il s’agit de la soféisation. Cette technique remonterait aux années 70, mais pour l’heure, elle reste méconnue des métallurgistes.

Le traitement par transformation structurale

Le traitement par transformation structurale offre deux possibilités : par voie mécanique et par voie thermique. La première consiste à renforcer les contraintes de compression, soit par grenaillage, soit par galetage. Le choc laser est aussi une excellente alternative. La deuxième méthode a pour but de durcir le métal par fusion superficielle ou par trempe superficielle. Ainsi, le chauffage du métal se fait à la flamme, par faisceau haute énergie ou par induction. Les entreprises actuelles les plus avancées en termes de technologie ont également recours au bombardement électronique.

Le traitement par plasma

Basé sur l’utilisation de décharge électrique et/ou de pression atmosphérique, le traitement de surface par plasma est indispensable pour garantir une bonne adhésion des matières. En effet, cette technique offre un nettoyage à la fois fin et optimal. Il faut d’ailleurs admettre qu’elle révolutionne le monde de la métallurgie. Le principal avantage du traitement plasma réside dans le fait qu’il convienne à tous les types de matériaux, allant des métaux aux composites, en passant par les plastiques.